mardi 15 novembre 2016

Racer de la s'maine

Une Guzz avec un parfait équilibre. Entre les masses et le carénage, des proportions parfaites,
un assemblage aux petits oignons entre matières et peinture. Bref… du nickel !
Des détails qui font tout de suite la différence : un 4 cames peint (c'est rare), un échappement quasi invisible, une peinture dynamique mais pas omniprésente, des cuves de carbu transparentes (jamais vu !),
il ne manque plus qu'une plaque et des pneus de route et en avant Guingamp, enfin Milan !
… nickel j'vous dit !















Via le RocketGarage


3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Pas de souci. Par contre, je ne sais pas qui l'a construite. Mais c'est une merveille.

      Supprimer
  2. Absolument sublime !
    En plus la robe est en adéquation avec la décennie de fabrication comme le style des optiques ; si c'est le chef d'œuvre d'un seul individu, ce doit surement être Merlin l'Enchanteur ou plutôt Gépetto !

    RépondreSupprimer