mercredi 20 juin 2018

ZEDito… le livre

  L'écriture est faite pour ça : laisser une trace. Certains s'y emploie sans jamais qu'une idée ne reste dans la tête d'aucun lecteur, d'autre y arrive sans trop se fouler. C'est comme ça. C'est ce qu'arrivait à faire Zed, le rédac'Chef de Freeway Magasine. Pourtant pas prédestiné à l'exercice, il s'y est collé pendant plus de 10 piges avec un style qu'on aimerait plus présent dans la presse actuelle. Je n'ai jamais été un grand lecteur de son mag, mais j'avais été marqué lorsque nous nous étions rencontré au National Custom Show à Vincennes. Un mec à la cool, sûre de son boulot, l'œil affuté pour dénicher de beaux détails, serein. Ces qualités peuvent paraitre quelconque mais ça devient rare chez les journalistes. En fait, c'est ça le truc… Zed, n'était pas journaliste. C'était un fondu de moto, de voyage, de liberté, de rencontre et qui voulait le partager… et là est la différence. 
  Alors quand il a eu la mauvaise idée de la glisser, laissant en plan son projet Bonneville, sa chère et tendre Coco a rassemblé 150 éditos, des dessins, des photos et surtout pleins de souvenirs pour en faire un bouquin… un bon bouquin… un vrai bouquin. Un bouquin qui fait ce pourquoi un bouquin est fait… laisser une trace.



mardi 19 juin 2018

C'est l'histoire d'un mec…

  Il y a 32 ans, pile poil, en rentrant de l'école, mon père m'annonce sans ménagement, que Coluche s'était tué en moto. Avec cette sale nouvelle, le monde commençait à se fissurer. Mon idole, mon pote, celui que je ne ratais jamais quand il passait à la téloche, rigolant sans retenu de sa trogne rondelette et avenante, ne comprenant pas toujours tout, mais ce n'était pas grave, il me faisait marrer quoi qu'il dise. Depuis le jour ou mes parents m'avaient emmené au Théâtre du Gymnase voir son spectacle (ils y allaient aussi pour eux), je connaissais ses sketches par cœur et ma grand-mère m'appelait même Papy Mougeot. Sa passion pour les motos n'a fait que booster la mienne.
  Je me demande souvent comment il aurait apprécié le monde d'aujourd'hui mais je me garderais bien de répondre à sa place. Mais une chose est sûr… tu nous manques gars.

jeudi 14 juin 2018

Hazan Jap

Le nouveau projet de Max semble encore surpasser les précédents.
Rien que le moulin – ça y fait beaucoup – est déjà une sculpture à lui seul.
Pour le reste… j'vous laisse admirer.


Le superbe JAP, qui reste l'un des plus beau moteur qui soit et sa boîte… debout !

Je pensais, en voyant l'amortissement de la fourche, qu'il s'agissait d'une lame de ressort… que nenni…
la réponse est !
Des pièces toujours à tomber…

Le K du Docteur

  On ne peut pas dire que ce modèle de la marque à l'hélice ait déchaîné les passions des CustomBuilders à sa sortie. En même temps, ils n'étaient quasiment tous qu'une lueur d'espoir dans les yeux de leur père quand la brèle est sortie en 1983. Le regain d'intérêt pour cette marque, d'abord lancé par des petits ateliers n'y connaissant pas grand chose en mécanique et pensant les moulins faciles à bricoler (ce qui revient à de la bidouille), puis par la marque elle-même, en lançant celle qu'ils nous vendent comme déjà culte (pourtant mû par un moteur de presque dix piges) son pourtant fameux modèle Neun Ti. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre brèle. Le Docteur Joe, lui, n'a pas fait dans la demi mesure. Dépouillant ce K100, ce qui n'est pas compliqué vu que la bête se résume à un moteur entre deux roues habillées de plastok donc jusqu'à là, pas de quoi raser un hipster mais c'est dans le réhabillage que le Doc a mis le paquet. Autant dans la réalisation que dans la conception, le travail est simplement bluffant. La robe est non seulement inédite mais surtout, équilibrée, dynamique et sans critique possible. Du bien beau boulot.

mercredi 6 juin 2018

Une pensée…

Pour ceux qui sont allé vers l'inconnu,
libérer de lointains cousins,
privés de ce qui nous semble évident aujourd'hui,
la liberté.
Restons vigilant, que leur sacrifice ne soit pas vain.
© Robert Capa

lundi 4 juin 2018

Castelli Design

  Les artistes – je parle des vrais, pas ceux qui se prennent pour – sont fait pour ça : ce foutre des conventions, de ce que les autres pensent, se branlent totalement du "c'est bien/c'est pas bien", bref… il font ce qu'ils veulent. C'est ce que s'applique à faire Patricio Costello un argentin qui visiblement est de cette trempe. En plus de ça, il se tamponne le coquillart de savoir si c'est pratique, usuel, je ne parle même pas du confort. Il fait du beau et basta. Et putain !… qu'est-ce que c'est beau !





Le "truc", appelé Zanella, en cours de construction

Derrière son "ovni" la Zarathustra qui a déjà gagnée bon nombre de prix.

On comprend pourquoi on ne trouve quasiment rien sur cette création…

… notre homme doit passer ses journées (et ses nuits [?]) dans l'atelier…


mercredi 30 mai 2018

Knuckle qui envoie…

Je vous l'avais déjà présenté . Je n'avais qu'une photo et aucune explication sur la brèle.
Je sais maintenant qu'elle est suédoise, qu'elle marche au méthanol et vous verrez ICI,
qu'elle envoie du bois !!!!
Les japonais de Roller Magazine ne s'y sont d'ailleurs pas trompé, l'engin et son géniteur en font la couverture.







Brough Superior SS 100… par Xavier Parent

C'est toujours un plaisir de voir les œuvres de Xavier.
L'homme a toujours la délicatesse de m'envoyer des photos de ses dernières créations alors forcément,
je vous en fait profiter.
Par-contre, si l'envie vous vient (ce que je comprendrais), d'habiller votre salon avec cette Brough, 
prévoyez du solide pour le support. 90 kg d'acier, d'alu et de bronze et 1,20 m pour cette sculpture qui en impose.