mardi 9 mai 2017

Carlingue 5

  Quand on apprend que la plus grande progression télévisuelle est l'émission d'Hanouna et sa bande de décérébrés, que le marcher du livre ne tient que par quelques scribouillards pour midinettes en manque de sensations moites, que les communicants arrivent à nous gaver de merde, passant de la boîte crânienne à l'estomac, que nos cinq prochaines années vont être rythmées par un "jeune" entouré de vieux, que le monde a à sa tête des abrutis qui seraient aussi comiques que des chroniqueurs d'Hanouna s'ils n'avaient pas la main sur le bouton déclenchant la destruction de la planète et qu'en plus, nos chers contemporains n'ont rien de plus précieux que leurs portables et qu'ils arrivent a se sentir agressé par un simple Bonjour… estimons nous heureux qu'il y ait encore des endroits ou la connaissance, l'esthétique et le bon goût trônent encore. Carlingue en fait partie.


2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci ;-)
      Je regrette seulement qu'il soit (parfois) dicté par la colère… voir le dégoût.

      Supprimer