lundi 10 février 2020

Papy s'en est allé…

Je le regardais aussi dans les Mystères de l'Ouest mais c'est vraiment dans les Têtes Brulées que je l'adorais. Avec sa bande de casse cou indomptables, son clébard et surtout son zinc. Voilà certainement un des déclencheur de ma passion pour la belle mécanique.
Bon vent pour l'éternité Monsieur Conrad… en Corsair bien évidemment.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire