lundi 5 octobre 2015

Moto du mois

Louis résume assez simplement l'esprit de la machine :
"Elle est plus belle à l'intérieur… qu'a l'extérieur !"
D'accord ! 90 bourrins sortent du berlingue et pour un engin à peine plus lourd qu'une 250, le sourire du créateur de l'outil en dit long sur l'amusement à la conduire… "mais chui en rodage !" me rassure t'il.
Cette moto qui parait simple comme ça est gavée de détails et possède une force d'attraction énorme. 
Le travail et la réflexion témoigne d’un esprit affuté et connaisseur. Tout a été revu, corrigé, repensé, affiné…
Une 125 Honda (brésilienne !) a donné son réservoir, qu'il a bien sur fallu adapté, la jauge qui va avec est juste une tuerie, la fourche a entièrement été retravaillé pour être la plus simple possible, l'arrière est d'un modèle plus récent, l'habillage adapté…………
Mais ce qui me plait le plus sur cette machine, c'est la découpe de la boite à air (inédite) et du carter de démarreur. Splendide











2 commentaires:

  1. Je dois avouer que cette machine est une réussite, beeelle, équilibrée, créative. Elle a de la gueule !!! Mais tout est surtout une question de goût... La machine d'un bordeaux laqué semble taillée pour les sentiers sablonneux, avec sa plaque porte numéro et ses pneus façon "course dans le desert à la Steeve Mc Queen", c'est beau. Mais avec tous les p'tits trous dans le block-moteur, hors de question. Perforer un si beau bloc... Je préfère de loin la brêle noire en arrière plan avec sa bulle fantomatique et sa teinte bien Dark, qui respire le bitûme et qui sans équivoque est faîte pour lui... Les goût et les couleurs... Elle est à qui la noire ? Hihihi

    RépondreSupprimer